• La BERD et le Fonds Vert pour le Climat (FVC) financent la Banque Centrale Populaire (BCP) au Maroc à hauteur de 25 millions d’euros.
  • A travers cette nouvelle facilité, la BCP vise à promouvoir les investissements du secteur privé dans les projets d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.
  • Ce mécanisme offrira des possibilités de formation et d’accompagnement technique aux clients de la Banque, et permettra de promouvoir l’accès des femmes au financement climatique.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), avec le soutien du Fonds vert pour le climat (FVC) et de l’Union européenne (UE), accorde à la Banque Centrale Populaire (BCP) un financement à hauteur de 25 millions d’euros destiné à soutenir la transition verte du Maroc.

Il s’agit de la troisième ligne de financement fournie par la BERD à la BCP dans le cadre de la facilité de financement de l’économie verte (GEFF) – Green Economy Financing Facility. Elle permettra d’accompagner l’extension des prêts secondaires au secteur privé en particulier des petites et moyennes entreprises (PME), afin de soutenir leurs investissements dans les technologies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

Le nouveau financement sera soutenu par un ensemble de mesures de coopération et d’assistance technique dans le cadre d’une enveloppe globale de 4,4 millions d’euros dont bénéficie le programme, financée par la BERD, l’UE et le FVC pour la préparation, la mise en œuvre et le suivi global du projet. Les fonds seront également utilisés pour le renforcement des capacités de la BCP, ainsi que pour des activités de sensibilisation des clients finaux aux technologies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Le personnel de la BCP et des Banque Populaires Régionales sera également formé à la finance verte sensible aux écarts liés au genre, et ce afin d’aider à surmonter les obstacles à l’offre et à la demande spécifiques au genre.

L’UE fournira une subvention de 2,7 millions d’euros, qui sera utilisée pour une incitation à l’investissement de 10 % en moyenne par projet sous forme de cash-back pour la mise en œuvre de projets éligibles par des entreprises marocaines, afin de stimuler les investissements dans les technologies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

La convention de prêt a été signée par Antoine Sallé de Chou, Directeur de la BERD au Maroc et Kamal Mokdad, Directeur Général de la BCP et de l’International. La signature s’est tenue en marge de l’escale Casablanca du roadshow Les Régionales de l’Investissement organisé par le groupe BCP, en présence de son Président, M. Mohamed Karim Mounir ainsi que de plusieurs personnalités économiques du pays.

Le groupe BCP est l’une des premières institutions bancaires du Maroc. Il tire sa force de ses valeurs de solidarité et de son organisation unique au Maroc. Il est composé de 8 Banques Populaires Régionales (BPR) à vocation coopérative, de la Banque Centrale Populaire (BCP), organe central du Groupe, de forme société anonyme cotée en Bourse, de filiales spécialisées, de fondations et de banques et représentations à l’étranger. Le groupe BCP est présent dans 32 pays dans le monde. Il est, au Maroc, le premier collecteur de l’épargne et un acteur majeur du financement de l’économie.

Le Maroc est un membre fondateur de la BERD et est devenu une économie bénéficiaire d’investissements en 2012. À ce jour, la BERD a investi près de 3,8 milliards d’euros dans le pays à travers 90 projets.